"L'imprimerie et le Journal de Sainte-Croix sont à votre service au quotidien"

La garantie de bénéficier des dernières techniques et des nouvelles locales qui importent !

L’imprimerie

L’Imprimerie du Journal de Sainte-Croix et environs est une entreprise à la pointe de la technique capable de réaliser tous les travaux existant dans ses domaines de compétence.

Elle comprend une douzaine de collaborateurs, tous spécialistes de l’une ou l’autre des techniques utilisées. Au niveau de l’équipement, le parc de machines comprend notamment les éléments suivants:

Impression Offset
- Heidelberg Speedmaster – 5 couleurs, format 52/72
- Komori Sprint – 2 couleurs, réversible, format 52/72
- Heidelberg GTOZ – 2 couleurs, format 52/72
- Massicot

Le Journal

La Feuille d’Avis de Sainte-Croix était une institution locale fondée en 1852. Au fil du temps, elle a toujours su capter l’attention de la population locale et régionale au point de s’imposer comme un lien social nécessaire et apprécié.

A la fin des trente « glorieuses », le Journal d’Yverdon montre des visées expansionnistes et fusionne en 1987 avec la Feuille d’Avis de Sainte-Croix.

Pour une meilleure efficacité, prétendait-on du côté des actionnaires, en réalité nettement plus par intérêt pour les quelque 2’500 abonnés résidant sur les hauteurs du Jura vaudois que pour un autre motif. Le destin du Journal d’Yverdon sera d’ailleurs d’assez courte durée, puisqu’il sera repris par des groupes importants pour être finalement fermé par Edipresse.

L’édition

Sainte-Croix, situé au cœur du Balcon du Jura, est une cité industrielle et touristique, La Société Coopérative de Journal de Sainte-Croix et environs édite le bihebdomadaire du même nom.

Ainsi que d’autres journaux, livres, revues et imprimés de tous types.
Fondée en 1988 avec quelque mille sociétaires détenteurs de parts sociales, elle a succédé à la Feuille d’Avis de Sainte-Croix dont l’existence remonte à 1852.

Installée dans un bâtiment industriel moderne, à deux pas de la gare, la société est propriétaire de ses locaux.
Dix personnes sont employées, plus une commission de rédaction d’une quinzaine de personnes complétée de correcteurs, photographes et dessinateur.