Un concert qui laisse sans voix

© C. Carisey

En commémoration des quinze ans du Carré d’As et des dix ans de Voxset, le spectacle a cappella du septuor était très attendu ce soir du 5 novembre à la Salle communale de Sainte-Croix. Un événement époustouflant qu’il ne fallait absolument pas manquer !
Né en 2006, le fabuleux combo à sept voix a connu un tournant décisif lors du télé-crochet animé par France2 Sing Off 100% Vocal en 2011. « La surprise était totale de nous retrouver en finale avec quatre primes, car nous nous y étions inscrits sans trop nous faire d’illusions », admet le fondateur du groupe, Bernard Jaquier alias Mister B.
Aujourd’hui, ce sont bien Lauranne, diva déjantée mais touchante lorsqu’elle reprend « Ne me quitte pas » de Jacques Brel, Joanne Gaillard à la présence scénique et à la voix jazzy inégalable, Tania Zoppi dont le timbre riche amène beaucoup de puissance, Annick, grâce à sa tessiture grave se prêtant parfaitement au blues-rock, Caféclope, musicien atypique d’un beatbox impeccable, Frelon Vert, centre-point rythmique indispensable, et Mister B dévoilant une basse vocale étonnante, qui créent l’illusion parfaite d’être accompagnés par un orchestre complet. D’ailleurs, y aurait-il un instrument impossible à reproduire pour eux ? « Bien entendu, les instruments à vent et les percussions sont les plus reconnaissables. On s’amuse à mimer un peu de guitare bien sûr, mais vous n’entendrez pas de piano. Il nous est inconcevable d’introduire des effets synthétiques, car nous tenons à préserver le naturel et la beauté des voix. »
Avec des reprises de monuments musicaux pop-rock des années 1970 à 2000, de Queen à Bruno Mars, Voxset, c’est du cent pour cent vocal, cent pour cent groove, cent pour cent de bonne humeur et cent pour cent de talent.
Vox Appeal et séduction
Le titre du spectacle voile à peine les intentions des chanteurs : Vox Appeal, un jeu de mots bien choisi pour une représentation au visuel glamour et dynamique qui veut nous séduire. À l’image de leur affiche, les artistes nous prouvent l’étendue de leur savoir-faire par un équilibre musical subtil et harmonieux. Ils nous emmènent dans un univers urbain chic, mêlant humour et sensibilité, et font monter l’émotion du public, passant d’hilare à captivé, comme l’on gravit les différents étages d’une pyramide.
Si certains découvraient pour la première fois le septuor, d’autres les avaient déjà applaudis en 2013. C’est que les chanteurs ont su tisser, au fur et à mesure de leur prouesse vocale et scénique, un lien très particulier avec les visiteurs venus de toute la région. Et les avis ne se font pas attendre à la fin du divertissement : « sympa, superbe et magnifique ! ».
« Vous pouvez avoir une somptueuse infrastructure, si le public n’est pas là, cela ne donnera pas le résultat escompté. Ici, nous avons les deux : une belle salle avec une grande scène pour nous sentir à l’aise et un public extraordinaire et très communicatif », nous confie Mister B. Le rendez-vous est donc repris dans quatre ans pour un autre show avec de nouveaux medleys !
Le coup de poker du Carré d’As
L’Association Carré d’As fait ainsi son grand retour, reprenant la formule des tables rondes et de l’agape qui plaît tant.
Après un long moment de silence qui s’explique par le peu d’intérêt qu’avait suscité le spectacle de Cuche et Barbezat il y a trois ans, les organisateurs se sont remonté les manches et ont travaillé durant toute l’année écoulée pour nous offrir cette soirée exceptionnelle et attirer le plus de monde possible. « Cela nous a toujours tenu à cœur de bien recevoir autant les artistes que le public et de garder ainsi un bon souvenir de leur passage. Le bouche à oreille et les réseaux sociaux ont efficacement accompli la mission. En faisant salle comble, notre motivation est reboostée et nous remercions chaleureusement les gens qui sont venus », affirme la présidente du comité, Florence Paillard.
Mais les dix membres : Custodio Figueiredo, José Gonzales, Paolo Lombardo, Josine Maxton, Aldo et Florence Paillard, Emiliano Pellegrini, Christophe Perrier, Susy Sinisi et Anne Troyon ne s’arrêteront pas là : « Nous avons déjà de nombreuses idées d’évènements pour l’année à venir ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :