La troupe de théâtre amateur de la Montagnarde, plus si amateur…

La joyeuse bande de comédiens de la fanfare bullatonne. © La Montagnarde

La joyeuse bande de « comédiens » a répété tous les soirs de cette semaine, afin d’être prête à présenter la pièce intitulée « Bienvenue au Tour ! » de Michel le Dall, lors de la soirée de la Montagnarde, samedi à Bullet. Nous sommes allés à leur rencontre mardi soir, lors d’une répétition…
Ils sont neuf sur scène cette année : huit comédiens, une souffleuse, dont 6 musiciens de la Montagnarde. Le décor de la pièce de théâtre est installé sur scène. On casse la croûte en attendant les derniers comédiens, retardés ce soir-là par la neige qui tombe en abondance. En discutant avec eux, on ressent toute de suite la complicité et la bonne humeur qui règne dans ce groupe d’amis. Leurs motivations à présenter une pièce de théâtre : « On se marre bien ! » lance Vivien du tac au tac et tout le monde approuve. L’ambiance dans le groupe y est pour beaucoup « on est une bonne équipe, on se connaît depuis toujours » enchaîne Martine. « On veut faire rire le public » nous confient-ils en cœur. Les animations lors de la soirée de la Montagnarde sont de coutume. « Quand j’étais enfant, c’était les Ruf de l’ancien bistrot Le Central à Bullet qui animaient les soirées de la Montagnarde » se souvient Martine, qui a débuté sur scène à treize ans et qui continue toujours, plus de vingt après ! La plupart font partie de la troupe théâtrale depuis une dizaine d’années, certains un peu moins… peu importe ! Chaque année, tous se réjouissent de préparer une nouvelle pièce et tous sont tristes quand l’aventure se termine.
La préparation
Cette année, les répétitions ont été retardées et n’ont débuté qu’en septembre, faute de trouver « la » bonne pièce qu’ils joueront. Ce n’est pas une mince affaire, car ils choisissent la pièce en fonction de qui veut jouer et non l’inverse, afin que personne ne soit mis sur le carreau. Ils trouvent les pièces sur internet, doivent parfois les acheter pour avoir le droit de l’interpréter, ou juste avoir l’accord de l’auteur, comme c’est le cas pour cette fois-ci. « Chaque année on se dit qu’on doit commencer plus tôt » lance Vivien, « mais on est plus efficace dans l’urgence, on aime bien les challenges » réplique Laetitia. Une fois les rôles distribués, ils apprennent leurs répliques au fur à mesure que les répétitions s’enchaînent et pour les éventuels oublis, il y a l’indispensable Amélie, installée dans le trou du souffleur sous la scène, bien cachée du public par une petite trappe. La dernière répétition se fait avec les costumes « c’est pour éviter les fous rires lors de la soirée, sinon on n’y arriverait pas ! » explique Laetitia en rigolant.
Mais comment passent-ils du musicien au comédien ?
Pour les cinq musiciens/comédiens, ils n’ont qu’une petite demi-heure pour passer de l’un à l’autre. Sont-ils stressés ? En fait pas vraiment ! « Nous n’avons pas le temps d’y réfléchir, tout s’enchaîne, c’est l’adrénaline » répond Martine. Durant ce temps, ils se restaurent en vitesse, s’habillent, se maquillent, passent entre les mains expertes de leur coiffeuse officielle Martine Prévitali. Et quand les rideaux s’ouvrent ? Pour Martine, « si on entre tout de suite sur scène, c’est plus facile ». Pour Laetitia, ce sont les premières répliques les plus difficiles « il faut se mettre dans l’ambiance ». « Nous avons plus de liberté sur scène » explique Martine, « dans la fanfare on doit être juste, on n’est pas tout seul ». « Justement », rétorque Karen, « sur scène si on se plante, on est seule ! ».
« Parfois on brode, mais on arrive toujours à se rattraper» explique Karen « mais du coup c’est pour la souffleuse que ça devient compliqué !».
On l’aura compris, ces comédiens, à qui on ne peut plus ajouter l’adjectif « amateur », prennent un immense plaisir à jouer ensemble et le rendent bien au public ! Alors, n’oubliez pas d’aller les applaudir chaleureusement demain soir à la Grande Salle de Bullet !

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :