L’avenir industriel est en marche à Sainte-Croix

Oriane Cochand, directrice ad interim du Centre professionnel du Nord vaudois (CPNV), et Ariane Baechler, directrice adjointe de la Direction générale de l’enseignement supérieur (DGES). © J. Hertig

Logé au sein du Technopôle, AddiPôle, le nouveau centre de référence en matière d’impression 3D, a été inauguré vendredi dernier en présence de nombreux invités, dont les responsables de la HEIG-VD, de l’ETVJ et du CPNV. Définie par certains comme l’une des révolutions industrielles après l’avènement d’internet, la fabrication additive ouvre des perspectives nouvelles dans le secteur horloger, médical, automobile ou encore dans l’aéronautique et l’outillage. 

L’impression 3D est étudiée et utilisée au CPNV depuis 2004 déjà. Il y a deux ans, des contacts ont été pris avec la Haute École d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud et avec l’École Technique de la Vallée de Joux, afin de créer une structure commune, unique en Suisse. Destinée à la formation et à la recherche appliquée, AddiPole propose également ses services aux entreprises, sous forme de design, de prototypage rapide, de soutien et de conseils stratégiques.

Dès l’entrée du bâtiment, c’est un foisonnement de savoir-faire et d’équipements de pointe qui accueille le visiteur. Démonstrations, explications et expositions d’objets finis permettent d’avoir une vision globale des activités liées à la fabrication additive. Depuis la numérisation via la conception assistée par ordinateur (CAO), jusqu’à l’impression 3D en polymère ou en métal, en passant par le fraisage, le polissage ou le traitement de surface, les différentes étapes de réalisation ont été développées par les étudiants et leurs enseignants.

Décolletage versus ajout de matière

« Cette nouvelle technologie nous oblige à repenser complètement notre façon de travailler. C’est exactement l’inverse du décolletage. Plutôt que d’enlever de la matière pour créer une pièce, on procède par ajout, couche après couche, uniquement aux endroits nécessaires «, explique Cyril Guinchard, enseignant en génie mécanique au CPNV.

Comme l’on souligné les orateurs du jour, AddiPole est le résultat de la volonté commune de trois institutions de réunir leurs forces et leurs moyens pour les mettre au service de la technologie, de la formation et de l’industrie. Sainte-Croix a su prendre le train de l’innovation en marche en mettant à disposition du Technopôle et maintenant d’AddiPole les infrastructures nécessaires.

« La création d’AddiPole est une valeur ajoutée pour Sainte-Croix et pour son économie. C’est également un plus pour l’ensemble des technologies d’avenir «, s’est réjoui le syndic, Franklin Thévenaz.

La matinée Portes Ouvertes s’est achevée avec la conférence passionnante d’un scientifique de renom, le Dr Patrick Hoffmann, responsable du Laboratoire de Technologie des matériaux à l’EMPA de Thoune et enseignant à l’EPFL.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


%d blogueurs aiment cette page :