Comédie musicale à la Salle communale

Armée du salut
Un chœur imposant.
© Photo : M.Stöckli

Comme chaque année durant le temps de Pâques, l’Armée du Salut, église active dans l’aide sociale et la prévention auprès de la jeunesse, organise un camp aux Rasses, à l’intention d’enfants dès sept ans, venus de toute la Suisse romande.

Samedi soir, la scène de la Salle communale était juste assez vaste pour accueillir le chœur formé de 116 enfants, ainsi que l’orchestre, présent lors de chaque prestation ayant animé cette sympathique soirée.

Le spectacle

Une comédie musicale élaborée en cinq jours, à côté de toutes les autres activités du camp, il fallait le faire ! Sur le thème de la prière « Notre Père », les animateurs avaient déjà établi le canevas du spectacle et, en travaillant chacun avec un groupe d’enfants pour la préparation, d’autres idées ont jailli. Le résultat présenté samedi soir fut une réussite, chacun faisant de son mieux pour interpréter une petite mélodie sur l’instrument découvert, pour certains, durant la semaine, ou encore évoluer sur scène avec beaucoup de grâce et d’élégance. Pour les plus grands, du rap, du hip-hop ou d’autres musiques actuelles ont donné l’occasion de s’exprimer avec le corps, chaque acteur paraissant très à l’aise dans ces évolutions rythmées tout en souplesse !

C’est en vingt « tableaux » que le Notre Père a défilé sous les formes les plus variées, élaborées avec soin. Ce spectacle a réservé une grande place à la musique, soit au travers du chant, individuellement, en petits groupes ou grâce au chœur entraîné par un animateur à l’enthousiasme communicatif. Plusieurs musiciens ont présenté le résultat de leurs efforts, des débutants en guitare, flûte traversière, violon, youkoulélé ou instruments à vent… bravo à eux et à leurs moniteurs !

La philosophie de ce camp

Tout est basé sur le « Vivre ensemble » dans la confiance en toutes circonstances et la reconnaissance de cette Bonne Nouvelle qui a traversé les siècles. Les participants sont des jeunes qui, grâce à l’encadrement de moniteurs motivés et convaincus, apprennent à allier une foi solide avec les multiples sollicitations de notre temps. L’évolution est nettement perceptible d’année en année, montrant une Armée du Salut en marche vers le futur, entraînant avec elle une cohorte de jeunes dès 7 ans, afin de leur apporter des bases durables, favorables à une excellente intégration dans la vie.

L’encadrement

Pour tenir la barre de ce navire très animé, transportant plus de cent enfants et trente-cinq moniteurs, le couple Sylvain et Céline Riard, sur le pont depuis de nombreuses années, emmènent tout ce monde d’une façon souriante et chaleureuse. Les moniteurs sont d’anciens campeurs, tous volontaires et bénévoles, formés à leur nouveau rôle par leurs prédécesseurs afin d’assurer la continuité.

Pour clore la soirée, Sylvain Riard s’est adressé aux parents, grands-parents et amis emplissant la Salle communale, pour exprimer sa gratitude à tous les acteurs qui ont contribué à la réussite de ce camp et du spectacle ; il a souhaité que chaque enfant rentre à la maison habité par la joie et l’enthousiasme, afin de les répandre autour de lui dans le même esprit constructif que celui vécu au cours de la semaine.

Pour toutes celles et ceux qui n’ont pas pu assister au spectacle de samedi soir, sachez qu’il sera présenté à nouveau le jeudi de l’Ascension, à 15 heures, à la Marive d’Yverdon-les-Bains.

Texte et photos :
Martine Stoeckli

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*