Cent ans de football à Sainte-Croix

La première équipe du FC Sainte-Croix-Sports en 1921 à La Gittaz.

Il n’est jamais facile de restituer 100 ans de la vie d’un Club, tant les événements, les personnages et les anecdotes sont nombreux.

Que de changements et de bouleversements en un siècle. C’est en parcourant les anciens procès-verbaux et les articles parus dans les Feuilles d’Avis de Sainte-Croix que l’on découvre la vie du Club qui a changé à trois reprises de nom. Fondé sous le nom de FC Sainte-Croix en 1921, il devint FC Sainte-Croix-Sports en 1922 et FC Sainte-Croix-La Sagne en 1999.
De nombreux juniors ne connaissent que le FC Sainte-Croix-La Sagne, mais ils doivent savoir qu’avant eux il y a eu beaucoup de footeux qui ont fait l’histoire en créant, il y a cent ans un club, il y a nonante ans le stade où ils jouent actuellement et il y a septante-cinq ans voyait le jour de la première équipe juniors.
Historique 1921 - 1931
Trois clubs, le FC Armicitia de 1899 à 1904 et par deux fois le Sainte-Croix FC de 1909 à 1912 et de 1914 à 1919, avaient vu le jour, mais tous ont eu une existence éphémère, par manque de moyens et surtout le manque de compétitions sérieuses.
C’est donc le 26 mars 1921, il y a exactement 100 ans aujourd’hui, que le FC Sainte-Croix a vu le jour.
C’est lors d’une assemblée qui a eu lieu au restaurant du Foyer et qui a réuni neuf personnes que le FC Sainte-Croix est né. Son premier président fut Adrien Bornand. Vingt et une autres personnes sont venues grossir les rangs un mois plus tard, le lundi 18 avril lors de la première assemblée générale qui nommait Robert Pfeuti comme président. La Municipalité de Sainte-Croix a bien voulu prêter, à bien plaire, un terrain à La Gittaz, qui se situait à la droite du chemin qui mène au terrain de La Sagne, pour les matchs, mais refusait d’accorder celui de Derrière-La Layettaz pour les entraînements. La tenue sera « le pantalon jaune et le maillot jaune et bleu ». Il a fallu deux séances pour décider l’achat d’un ballon qui coûtait 27 Fr. 80. Lors de la séance du 12 mai 1921, l’assemblée décrétait l’entraînement obligatoire pour lequel Albert Jaccard (Taillaule) offrait le… sifflet. Au vu de l’engouement des jeunes pour le foot, il avait été décidé de former tout de suite une deuxième équipe.
La première rencontre du FC Sainte-Croix s’est disputée le dimanche 4 septembre 1921 sur le terrain de La Gittaz contre White-Star IB Yverdon. (Résultat ?)
Le 29 avril 1922, c’est à l’Hôtel du Jura que le club marque sa première année d’existence avec une partie familière
Le 15 juillet 1922, l’assemblée décidait de changer le nom du Club en le nommant FC Sainte-Croix-Sports, puisqu’une section d’athlétisme et de marche intégrait la Société.
Le 13 août 1922 l’Assemblée des délégués de l’Association Cantonale Vaudoise de Football, réunie au Casino de Morges, recevait à l’unanimité le FC Sainte-Croix-Sports comme membre actif.
Il jouait son premier championnat, 1922-23, en série C (voir encadré). Cette première allait être un succès puisqu’il obtenait le titre de champion de groupe. Idem la saison suivante. Promu en série B, il obtenait à nouveau le titre de champion de groupe, mais manquait le titre de champion vaudois.
Le 27 août 1922, grand déplacement de la deuxième équipe sur le terrain de la Grand-Borne pour y rencontrer L’Auberson. Ces derniers l’emportant par 3 à 2.
Le 15 octobre 1922, les Sainte-Crix débutaient par une victoire 4 - 0, leur premier match de championnat série C contre Grandson II
Lors de ces premières années ils allaient remporter à plusieurs reprises le titre de champion de groupe en série C.
Le 4 février 1923, le FC organisait sa première soirée. Il recueillait un grand succès populaire puisque la salle du Stand était comble. Les trois pièces étaient des farces fort « bouffonnes » et le public assistait aussi à une exhibition d’escrime et à un match de boxe opposant Carpentier à Siki.
En 1926, le Sainte-Croix-Sports était reçu dans l’Association Suisse de football et d’athlétisme (ASFA).
Cette même année, il enlevait le titre de champion vaudois, mais échouait en finale pour le titre de champion romand contre Jonction Genève par 1-0, sur le terrain de Vidy.
L’année suivante il obtenait le titre de Champion Vaudois en série B en battant Olympia de Vevey par 5-0. Puis rebelotte douze mois plus tard, mais en série A vaudois, cette fois.
Un deuxième club de la région, le FC La Sagne, était admis au sein de l’ACVF.
Le 13 octobre 1929, premier derby officiel entre la troisième équipe du Ste-Croix-Sports et le FC La Sagne. Les premiers nommés l’emportant par 2 à 1 devant un nombreux public.
Le dimanche 6 avril 1930, sur le terrain de La Gittaz, le Ste-Croix-Sports accueillait pour le compte du championnat suisse de série C, Xamax. Quelque peu dominés en première mi-temps, les joueurs locaux se reprenaient bien en deuxième période, mais ce n’est qu’à deux minutes de la fin qu’ils parvenaient enfin à marquer le seul but de la rencontre sous les applaudissements frénétiques des spectateurs.
Dimanche 4 mai 1930, les Sainte-Crix infligeaient une correction à la première équipe d’Yverdon, 6 – 0, pour le compte du championnat vaudois et s’octroyaient le titre de champion de groupe.
Le 8 juin 1930, ils disputaient leur premier match de finale contre Vevey Ia sur le terrain des Planets à La Gittaz. Départ en fanfare des montagnards qui menaient par 3-0. Mais les Veveysans trouvaient deux fois le chemin des filets juste avant la mi-temps. Après la pause « citron », les Sainte-Crix repartaient de plus belle et marquaient deux nouveaux buts.
Une semaine plus tard, ils perdaient leurs derniers espoirs de titre en s’inclinant 1-0 contre Olympia Vevey.
Pour son 10e anniversaire, le FC Sainte-Croix-Sports allait s’offrir un beau cadeau, avec une nouvelle surface de jeu. Après bien des palabres, c’est à La Sagne, aux Loveys plus exactement que ses membres bénévoles et dévoués ont construit, en deux ans le stade, où nos équipes jouent encore actuellement.
L’inauguration a eu lieu le week-end du 26 - 27 septembre 1931 avec une grande manifestation sportive. La partie officielle a eu lieu le dimanche sous la haute présidence de M. le colonel divisionnaire (et futur général) Henri Guisan, qui était aussi président central du Stade Lausanne. Un comité d’honneur, composé des autorités communales, ainsi que du Dr Messerli, secrétaire général du Comité olympique suisse et des représentants des associations de football et d’athlétisme, ont bien voulu « patronner » ces festivités.
Nous reviendrons dans des prochains articles sur la construction du stade et les festivités qui ont marqué son inauguration, ainsi que la suite de la vie du Club.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*